Onglet « Restaurer »

Restauration de configuration

Cet écran va permettre de restaurer une sauvegarde précédemment effectuée.

Sauvegarde à restaurer :

Sélectionnez un fichier de sauvegarde

Cliquez sur le bouton à droite du champ () afin d’insérer le fichier de sauvegarde au format .na à restaurer.

Restaurer la configuration à partir du fichier de sauvegarde

Cliquez ensuite sur ce bouton afin de procéder à la restauration de la configuration du firewall, via le fichier sélectionné ci-dessus.

Vous pouvez être amené à redémarrer le firewall selon la sauvegarde restaurée. Si un redémarrage est nécessaire, il est proposé de redémarrer maintenant ou plus tard.

Configuration avancée

Mot de passe de la sauvegarde : Si vous avez protégé la sauvegarde sélectionnée par un mot de passe au sein de l’onglet précédent, Sauvegarder, saisissez-le dans ce champ.

Modules à restaurer : il est possible d’effectuer une restauration totale ou partielle de la configuration de votre firewall.

Restaurer tous les modules du fichier de sauvegarde

Cette case est cochée par défaut, si vous choisissez de la maintenir ainsi, l’intégralité des modules contenus dans le fichier de sauvegarde seront restaurés.

Si vous souhaitez ne restaurer qu’une partie des modules du fichier de sauvegarde, décochez la case du dessus afin de dégriser les champs suivants.

Cochez ceux dont vous souhaitez restaurer la configuration parmi :

  • Réseau (Interface, routage et DNS dynamique)
  • Filtrage SMTP
  • Filtrage URL
  • Filtrage SSL
  • Objets web
  • Modules globaux
  • Configuration sécurisée
  • Active Update
  • Services (SNMP, serveur DHCP)
  • Profils d’inspection IPS
  • Objets réseau
  • Filtrage et NAT
  • VPN IPSec
  • Annuaire LDAP

Restauration de sauvegarde automatique

Date de la dernière sauvegarde

Date de la dernière sauvegarde effectuée de votre configuration, disponible sur le serveur local ou externalisé.

Configuration avancée

Mot de passe de la sauvegarde

Si vous avez protégé la sauvegarde sélectionnée par un mot de passe au sein de l’onglet précédent, Sauvegarder, saisissez-le dans ce champ ; sans celui-ci, toute restauration du fichier sera impossible.