L’onglet « Page de blocage HTTP »

Cette fenêtre présente par défaut la page de blocage HTTP qui est affichée lors d’une tentative d’accès à un site bloqué par les règles de filtrage URL. Dans une règle de filtrage, le choix est donné entre 4 versions de pages de blocage.

Une page de blocage se compose par défaut d’une icône et d’un message explicite permettant de comprendre pourquoi la page est bloquée, et de savoir par exemple, à quelle catégorie d’URL appartient le site web non autorisé. Exemple : Cette page n’est pas autorisée par la politique de la société. Elle fait partie de la catégorie : « Jeux ».

La page de blocage est totalement personnalisable. Vous pouvez décider d'afficher un logo seul, une phrase seule, ou la combinaison des deux. Chaque champ présent dans la page peut être modifié: le logo, la police de caractères, sa taille ou encore sa couleur.

Chacune des 4 pages HTML personnalisables supportent le multi-langage, c’est-à-dire que le message affiché peut être décliné en différentes langues. La version du texte affiché lors du blocage sera choisie en fonction de la langue par défaut du navigateur.

Enfin, une notification e-mail à l’administrateur peut y être associée pour demander le déblocage de l’accès à un site Web.

Onglets des pages de blocage

Chacune des 4 pages de blocage propose leur paramétrage via un menu déroulant Modifier. Les entrées sont les suivantes :

Modifier

Permet de personnaliser la page de blocage HTTP en modifiant le code HTML.

 

Ce bouton fait apparaitre deux onglets dédiés en dessous de la fenêtre de blocage. Ces onglets proposent l’utilisation d’un éditeur simplifié ou d’un éditeur HTML, détaillés dans la section suivante.

Renommer

Permet de personnaliser le nom de la page de blocage courante.

Réinitialiser

Permet de rétablir les données de la page de blocage proposée par défaut.

Copier vers

Permet de copier les paramètres de la page de blocage courante et d’appliquer ce modèle à l’une des 3 autres pages de blocage.

L’édition des pages de blocage

Vous pouvez personnaliser la page par le remplacement de l’image affichée dans la page. La page HTML propose également la gestion de plusieurs langues.

Selon la langue, il est possible de personnaliser le message affiché lors du blocage, ainsi qu’un éventuel email de notifications à l’administrateur pour une demande de catégorisation ou de déblocage d’accès au site Web bloqué.

La page est déclinée en plusieurs langues par défaut et offre la possibilité d’en ajouter de nouvelles

Des variables existent, permettant de rendre dynamique les informations contenues, comme les catégories auxquelles appartiennent les sites bloqués.

Ces variables sont les suivantes :

$host

Nom de domaine interrogé (ex : www.google.com)

$url

Page du domaine interrogé

$protected_url

Page du domaine interrogé – encodée dans un format manipulable par le navigateur ou le client mail

$user

Nom de l'utilisateur authentifié (s'il est connu)

$src

Nom de la source ou son adresse IP

$url_group

Nom du groupe de catégorie

$protected_url_group

Nom du groupe de catégorie - encodée dans un format manipulable par le navigateur ou le client mail

$cat_group

Nom de la catégorie URL

$protected_cat_group

Nom de la catégorie - encodée dans un format manipulable par le navigateur ou le client mail

$url_rule

Numéro de la règle de blocage de la politique de filtrage URL

$url_policy

Numéro de la politique de filtrage URL

Pour afficher l’URL complète, il faut concaténer les 2 variables comme suit : $host$url

Editeur simplifié

L’édition simplifiée propose une interface de type WYSIWYG et propose l’import d’une image.

Les actions sur la grille

Ajouter

Crée une nouvelle version de la page HTML. En cliquant sur ce bouton, une nouvelle ligne s’affiche vous permettant d’indiquer la langue et les différentes informations à afficher.

Supprimer

Supprime une version existante. Sélectionnez la ligne à supprimer puis cliquez.

Modifier l’image

Ce bouton permet de personnaliser la page de blocage en important une image. Seuls les formats JPG, GIF et PNG sont acceptés.

Langage par défaut

Ce champ sélectionne la version de la page à afficher, dans le cas où le navigateur n’a pas de langue spécifiée par défaut ou que la langue spécifiée dans le navigateur ne correspond pas à une déclinaison prévue dans la page.

La grille

Chaque ligne correspond à une langue du message de la page HTML et une version de l’éventuel notification email à l’administrateur (demande de déblocage d’accès).

Langage ID

Langage du message à afficher par la page HTML. Ce champ doit être un identifiant à deux caractères de pays valide (ISO 3166-1 alpha-2) pour être détecté par le navigateur.

Titre de la page

Titre affiché dans la fenêtre ou l’onglet du navigateur

Message de blocage

Un simple clic sur la cellule ouvre une fenêtre d’édition : une boite de saisie permet de renseigner la version du message de la page de blocage. Ce champ permet la saisie de balises HTML pour la mise en forme du texte.

E-mail de contact

Un simple clic sur la cellule ouvre une fenêtre d’édition : il est possible de renseigner le libellé du lien email à la fin du message. Si ce champ est vide, aucun email ne figurera sur la page.

Le champ prévisualisation permet d’afficher le mail qui sera envoyé à condition qu’un client mail soit installé sur la machine.

Les informations à renseigner sont l’email d’un ou deux destinataires, le sujet du mail et le message par une boite de saisie. Un encadré rappelle les variables utilisables.

Editeur HTML

La boite de saisie permet de copier l’intégralité du code HTML de la page de blocage en vue de le modifier. Il est également possible de coller le code d’une page HTML personnalisée.

Une image intégrée dans la page HTML, doit être encodée en base64 et contenue dans la balise image.

Ce code intègre les différentes versions du message de la page et des informations de la notification email.