Limites de l'agrégation de liens

Tous les ports physiques d'un même agrégat doivent figurer sur un commutateur unique, voire sur un ASIC unique de ce commutateur, comme pour le Procurve HP. Un ASIC (Application Specific Integrated Circuits) représente ici un regroupement de ports

Pour les commutateurs empilables (stackable) en revanche, la répartition peut se faire sur des commutateurs distincts.

Par exemple, sur la gamme des commutateurs Cisco 3750, la technologie se nomme Cross-Stack EtherChannel et sa mise en place nécessite deux commutateurs en configuration VSS (Virtual Switching System), permettant à deux commutateurs physiques de fonctionner comme un commutateur logique.

Un autre exemple est le protocole propriétaire DMLT (Distributed Multi-Link Trunking) du constructeur Avaya.

Ainsi, il est possible de mettre en œuvre une infrastructure hautement résiliente, mais au prix d'investissements importants sur le matériel de couche 2 (commutateurs), et en termes de temps d'administration. Des exemples d’infrastructures avec tolérance aux pannes sont détaillés dans la suite de ce document.